• English
  • Japon
LE VRAI MEUBLE JAPONAIS > Mobilier japonais > Faux mobilier japonais 

Le faux mobilier japonais

Depuis une vingtaine d'années, le Japon est à la mode en Europe, et de nombreux commerces surfent sur la vague en se présentant comme spécialistes de meubles japonais... Reprenant quelques clichés, des images que l'on a inconsciemment en tête concernant le Japon (un peu de paille de riz par-ci, un idéogramme par-là), le Japon est souvent un alibi pour rebadger du mobilier basique en provenance de Chine ou d'Asie du Sud-Est et redorer son blason, le "made in Japan" étant gage de qualité.

Une touche d'exotisme, une bonne dose d'Asie (s'il faut sortir l'artillerie lourde, on n'hésite pas : on parlera de Feng-Shui, de Yin et de Yang, on mettra un bouddha sur la photo ou une jolie geisha avec son éventail à la main), une paroi coulissante en papier de riz en guise de porte, un peu de bambou, pourquoi pas un caractère chinois pour faire plus "vrai", le tout affublé d'une désignation japonaise ("futonfuton
Matelas fin ou couette (voir la défintion complète)
" et "zen" revenant le plus)… Tous les clichés sont réunis pour faire un "vrai-faux meuble" japonais, ce qu'on voit dans les magazines qui proposent un peu d'exotisme pour pas cher dans leurs pages décoration.

Cela permet de vendre un meuble, souvent bas de gamme (tout le contraire de ce qu'est le mobilier japonais authentique), tout en donnant l'illusion d'un meuble de qualité. Les commerçants l'ont bien compris, le mot "Japon" plaît et permet de booster un peu les prix ! La situation est très similaire dans la restauration où les faux restaurants japonais sont de loin plus nombreux que les authentiques.

De toutes façons, combien de personnes en Europe connaissent le mobilier japonais au point de déjouer ces mascarades et éviter de "tomber dans le panneau" ?

Il est assez dommage qu'un commerce puisse qualifier un meuble de "japonais" sans avoir à apporter la moindre preuve de son origine. Les commerces de meubles asiatiques les plus honnêtes indiquent "de style japonais" ou "d'inspiration japonaise", mais ils sont rares à s'embêter avec ce genre de détail.

Dans les faux meubles japonais, on trouve par exemple :

  • Des canapés-lits (improprement appelés "futonfuton
    Matelas fin ou couette (voir la défintion complète)
    "), souvent bas de gamme et fabriqués en Chine. Or dans la maison traditionnelle japonaise, il n'y a ni lit ni canapé. On dort bien sur un futonfuton
    Matelas fin ou couette (voir la défintion complète)
    , mais il s'agit d'une simple couette en coton cardé posée à même le tatami, et en rien d'un meuble...
  • Des chaises. Or elles n'existent pas dans la maison traditionnelle japonaise ! (sauf les zaisuzaisu
    Chaise sans pieds
    , les chaises sans pieds).
  • Des commodes ou dessertes avec les bords type "pagode" ou torii / portique de temple. Très joli certes, mais ça ne court pas les rues au Japon… Il faut plutôt aller voir du côté de la Chine.
  • Des meubles en rotin ou encore en tek… de nouveau, on se trompe de pays...
  • Des portes en papier de riz. Si le washi (papier de murier, pas de riz) est bien utilisé dans le mobilier japonais, cela reste assez rare, et on ne le sert pas à toutes les sauces !
  • Des meubles sur pieds (armoires, bureaux, etc.)… alors que le mobilier japonais traditionnel n'a pas de pieds (sauf les tables basses).
  • Beaucoup de matériaux non naturels (MDF, aggloméré, mélaminé, laque chimique). Le mobilier japonais artisanal utilise quant à lui des matériaux naturels et nobles (bois multi centenaire, laque traditionnelle).
  • Des meubles de fabrication industrielle, livrés en kit à monter soi-même. Alors que, comme tout beau meuble de fabrication artisanale, les meubles japonais sont en général chevillés par l'artisan avant d'être laqués (les tables sont une exception, les pieds étant parfois démontables).
  • Une finition aléatoire (jeu entre les planches, vis visibles, coulures de peinture, etc.) C'est tout le contraire du meuble japonais dans lequel l'artisan a mis une partie de lui-même, et pour lequel il a recherché la perfection.
  • Rouge, noir, blanc. S'il est vrai que le rouge et le noir sont des couleurs de laque traditionnelle parfois utilisées dans le mobilier (surtout pas le blanc), le ton bois est beaucoup plus courant, et d'autres couleurs sont parfois utilisées par les artisans contemporains. Il y a de superbes tansutansu
    Meuble de rangement japonais (commode, buffet, etc.)
    noir/rouge, mais attention de ne pas tomber dans le cliché du "si c'est noir et rouge, c'est japonais".
  • Des meubles trop "simples". Or le mobilier japonais authentique n'est pas "simple". Il est "épuré", ce qui est très différent. Cette pureté n'est qu'une apparente simplicité. En regardant le meuble japonais de près, on découvre moult détails, mais il faut prendre le temps de découvrir son meuble.
  • Des meubles trop "design", du genre dont on se lasse après quelques années. Le mobilier japonais quant à lui ne cherche pas à être "design". Il est épuré, et avec des canons qui ont été repris dans l'architecture intérieure au cours du XXème siècle. Il a donc l'avantage d'être classique-contemporain, et d'un style dont on ne se lassera pas.

De façon générale, si vous êtes à la recherche de mobilier japonais authentique, évitez ceux qui mélangent un peu tout et n'importe quoi pour des raisons purement mercantiles, et privilégiez ceux qui sont spécialisés sur le Japon. N'hésitez pas à demander des gages (le commerçant doit pouvoir s'engager par écrit sur l'origine de son meuble).
Vous réaliserez que les rares commerces, sites ou forums s'intéressant au mobilier et à la décoration japonaise sont tenus par des passionnés du Japon, qui ont habité sur place et découvert le Japon de l'intérieur. Si le gérant est japonais ou a vécu au Japon et parle japonais, achète ses meubles directement au Japon, et sait vous parler de ses artisans et de leurs techniques de fabrication, cela sera un gage de sérieux. 
Soyons francs : un meuble japonais a un prix, car il est de fabrication artisanale. Un tansutansu
Meuble de rangement japonais (commode, buffet, etc.)
en bois multi-centenaire laqué, qui aura demandé jusqu'à 4 mois de travail à l'artisan japonais, ne sera pas au même prix que le meuble livré en kit sorti d'une usine de Chine ou d'Asie du Sud-Est.
Le prix pour un meuble japonais authentique est similaire à celui d'un beau meuble français ou italien de fabrication artisanale (on donnera comme ordre de grandeur une fourchette de 2 000 à 10 000 €, avec une moyenne de 5 000 €).

Les termes japonais sont retranscrits dans le système alphabétique (rômaji).
Passez la souris sur les mots en italique pour en avoir la définition.
Le pluriel n’est pas marqué, comme cela est la règle en japonais.

Copyright 2009 LE VRAI MEUBLE JAPONAIS.
Ce site internet est protégé selon les articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, même partielle, de son contenu est strictement interdite, sans l'accord écrit préalable d'Olivier CARAMELLE.